Ex-Chief Digital Officer de L’Oréal, Georges-Edouard Dias a passé une semaine de « stage d’observation » au sein de la start-up Wisembly. Il y a redécouvert la préférence pour la valeur du produit.

On peut avoir dirigé un groupe du CAC 40 et réapprendre d’une start-up de moins de vingt salariés. Pendant quinze ans, Georges-Edouard Dias était en charge des activités numériques de L’Oréal, jusqu’à fin 2013. Romain David était son élève alors qu’il donnait des cours à HEC en parallèle de ses fonctions.

En mars dernier, ils ont inversé les rôles. Quelques mois après son départ de L’Oréal, le Chief Digital Officer est devenu « stagiaire » pour une semaine chez Wisembly, la start-up cofondée par le jeune entrepreneur. « C’était l’occasion de voir de l’intérieur une entreprise vraiment entrepreneuriale et de me rendre compte de l’énorme distance qui existe entre grandes entreprises et start-up », explique Georges-Edouard Dias. Mutuellement profitable, l’expérience a permis à Romain David de recueillir le feedback priviligié de celui qui fut aussi un des premiers clients de son logiciel d’animation de conférences.
 

Read on Les Echos